Obama a décidé du principe de frappes contre la Syrie

Le président américain Barack Obama a dit samedi qu'il a décidé du principe de frappes "limitées" contre la Syrie. Il va demander le feu vert du Congrès à une telle opération.

"J'ai décidé que les Etats-Unis devraient agir militairement contre des cibles du régime syrien", et le pays est "prêt à frapper quand nous le choisirons", a affirmé le président dans une intervention solennelle depuis la Maison Blanche, en exhortant également les élus à soutenir une telle opération au nom de la "sécurité nationale" des Etats-Unis.

Auparavant, les experts de l'ONU avaient annoncé qu'ils ne tireront "aucune conclusion" sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie avant le résultat d'analyses en laboratoire actuellement en cours, a déclaré samedi un porte-parole de l'ONU. Il a par ailleurs affirmé que "l'équipe était exceptionnellement bien placée pour établir les faits de manière impartiale et crédible".

Les Nations unies ont aussi souligné qu'elles poursuivaient leurs opérations humanitaires en Syrie, malgré les menaces de frappes américaines contre le régime du président Bachar al-Assad.

Le porte-parole a par ailleurs qualifié les déclarations laissant entendre que le départ de l'équipe d'experts en armes chimiques "ouvrait en quelque sorte la voie à une action militaire" en Syrie de "grotesque et c'est une insulte pour le millier d'employés des Nations unies qui sont toujours sur le terrain et qui poursuivent leur opérations d'aide humanitaire".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes