Nucléaire iranien: Téhéran a présenté de nouvelles propositions

L'Iran a proposé un plan par étapes pour relancer les négociations sur le dossier nucléaire, a affirmé mardi à Genève le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Aragchi. Une source iranienne a indiqué que ce plan a été bien accueilli.

"Le groupe des 5+1 a bien accueilli les grandes lignes du plan de l'Iran", a indiqué Abbas Aragchi, cité par l'agence iranienne FARS. Il a précisé que les deux parties doivent décider d'ici mercredi de la date d'une prochaine rencontre, "probablement le mois prochain". Un accord complet devrait être conclu d'ici un an.

Les détails de la nouvelle proposition présentée par l'Iran à l'ouverture des discussions sont confidentiels. Les deux parties ont convenu qu'elle resterait secrète, a encore indiqué Abbas Aragchi à la presse iranienne. Les détails du plan iranien sont en cours d'examen par les Occidentaux dans la session de l'après-midi.

Discussion avec Ryabkhov

Le vice-ministre iranien a eu par ailleurs une réunion bilatérale avec son homologue russe Sergei Ryabkhov. D'autres réunions bilatérales sont prévues en marge des discussions en plénière.

Le porte-parole de l'UE avait réaffirmé auparavant "l'optimisme prudent" de l'UE au début de ce nouveau round sur le dossier nucléaire iranien.

"L'atmosphère est différente, plus positive" que lors des précédents rounds, a affirmé le porte-parole de l'UE.

Appel à l'Iran lancé par l'UE

"Ce qui est clair est que depuis l'élection du président Rohani, Téhéran a donné des signes qu'il veut s'engager davantage dans les négociations et pour une plus grande transparence", a déclaré le porte-parole de l'UE. "Nous attendons des preuves, de vrais progrès dans les propositions" iraniennes, a-t-il ajouté.

Il a précisé que l'UE n'a pas avancé de nouvelles propositions de son côté. Elle doit se prononcer sur la base des nouvelles idées présentées par l'Iran. "Les mesures de confiance doivent venir de l'Iran", a-t-il affirmé.

"Les progrès dépendront de la question de savoir si l'Iran répond à nos préoccupations" sur la nature pacifique de son programme nucléaire, a souligné Michael Mann. "Nous avons l'ambition de progresser rapidement, c'est le moment d'arriver à des résultats tangibles", a-t-il dit.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus