Municipales: la gauche échoue à remporter Zagreb

Les sociaux-démocrates au pouvoir en Croatie ont échoué dimanche dans leur tentative d'emporter la mairie de Zagreb, la capitale, au 2e tour des élections municipales. La gauche a fait les frais d'une politique d'austérité alors que le pays doit bientôt intégrer l'UE.

Le maire populiste sortant de Zagreb Milan Bandic a remporté 66% des voix, selon des résultats officiels communiqués après le décompte de 99% des suffrages.

M. Bandic, 57 ans, est un ancien responsable du Parti social démocrate (SDP), le parti de l'actuel Premier ministre Zoran Milanovic, d'où il a été exclu en 2009, lorsqu'il avait décidé de se présenter à l'élection présidentielle comme candidat indépendant.

Il dirige la capitale depuis 2000, avec une seule interruption de trois ans (2002-2005).

Selon des analystes, sa victoire reflète notamment la grande déception des électeurs provoquée par les mesures d'austérité introduites par le gouvernement de M. Milanovic. Des mesures qui n'ont jusqu'à présent pas eu les effets escomptés.

L'échec du candidat du SDP à Zagreb, principal enjeu du scrutin, représente une sérieuse défaite pour la formation de M. Milanovic. La popularité de son gouvernement est au plus bas avec 24% de soutien, selon un récent sondage.

La défaite à Zagreb intervient un mois seulement après l'échec du SDP aux élections pour le Parlement européen.

Les sociaux-démocrates ont réussi néanmoins à remporter la mairie de la deuxième ville du pays, Split, au centre de la Croatie, et à conserver celle de Rijeka, dans le nord. Sur le vingt postes de préfets, les sociaux-démocrates et leurs alliés n'ont réussi à en obtenir que six, le reste ayant été raflé par l'opposition.

/SERVICE


Actualisé le