Liban: attentat dans le bastion du Hezbollah à Beyrouth

Un kamikaze a fait sauter sa voiture lundi soir près d'un point de contrôle des forces de sécurité dans la banlieue chiite au sud de Beyrouth. Douze personnes ont été blessées dans l'explosion, selon l'Agence nationale d'informations (ANI).

La déflagration s'est produite mardi vers 00h00 (lundi 23h00 heure suisse) à l'entrée du quartier de Chiyah, près d'un barrage de l'armée et d'un café où les consommateurs regardaient à la télévision la coupe du monde de football, selon un photographe de l'AFP. Ce dernier a vu des voitures en feu, d'importants dégâts matériels, des incendies et des ambulances transportant des blessés.

Un témoin a indiqué à une chaîne de télévision libanaise "avoir vu une Mercedes blanche rouler à contresens sur la voie rapide Hadi Nasrallah, à l'entrée de Chyah, avant d'exploser". Cette déflagration survient trois jours après un attentat-suicide dans l'est du pays, qui a fait un mort et une trentaine de blessés.

"Le terrorisme cherche à porter atteinte à notre unité", a affirmé sur place le député du Hezbollah Ali Ammar. "Les takfiri (extrémistes sunnites), après leur défaite en Syrie, essaient d'ouvrir de nouveaux fronts et ce qui se produit en Irak n'est pas très éloigné de ce qui se passe chez nous mais ici les circonstances ne leur permettent pas d'agir de la même façon", a-t-il ajouté.

Hezbollah visé

La banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah, a été visée à plusieurs reprises par des attentats depuis l'engagement du mouvement chiite avec les forces loyales à Bachar al-Assad, qui combattent les insurgés. La dernière explosion dans ce secteur avait eu lieu le 21 janvier et avait fait quatre morts.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus