Les manifestants à Hong Kong se retirent en partie

Les manifestants prodémocratie de Hong Kong ont annoncé dimanche soir, à l'approche d'un ultimatum gouvernemental, leur retrait de certains sites. Mais ils maintenaient dans le même temps la pression autour des bureaux du chef de l'exécutif.

Les manifestants occupant depuis une semaine le quartier commerçant de Mong Kok, sur la partie continentale de Hong Kong, vont rejoindre ceux du site d'Admiralty, quartier des ministères, sur l'île, a indiqué Occupy Central, la principale coalition prodémocratie, sur son compte Twitter #OccupyHK.

Une artère majeure d'Admiralty, Lung Wo Road, va par ailleurs être rendue à la circulation pour permettre notamment le retour au travail lundi de milliers d'employés après une semaine quasiment chômée en raison des manifestations et de deux jours fériés.

Les organisations étudiantes n'ont toutefois pas elles-mêmes annoncé ce retrait. Et sur le terrain, si certains jeunes pliaient bagage, d'autres promettaient de rester, ont constaté des journalistes de l'AFP.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes