Le tribunal maritime se prononce en faveur de Greenpeace

Le Tribunal international du droit de la mer (TIDM) a ordonné à la Russie de libérer les 28 militants de Greenpeace et les deux journalistes arrêtés en septembre, contre une caution de 3,6 millions d'euros (4,4 millions de francs). Le tribunal espère de Moscou une restitution du navire confisqué.

Le TIDM avait été saisi par les Pays-Bas car le brise-glace utlisé par Greepeace pour aborder une plate-forme de Gazprom dans l'Arctique est immabriculé à Amsterdam. La Russie a déjà fait savoir qu'elle n'accepterait pas l'arrêt du tribunal, qui s'est prononcé en faveur de la libération par 19 voix contre deux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes