Le trésor de l'avion indien ressurgit au Mont-Blanc

Entre "Tintin au Tibet" et "Indiana Jones" : un jeune alpiniste français a découvert un trésor de pierres précieuses sur un glacier du Mont-Blanc. Il provient probablement du crash d'un avion indien il y a un demi-siècle.

Le jeune homme, qui souhaite garder l'anonymat, a fait cette découverte cet été alors qu'il évoluait sur le glacier des Bossons, une énorme langue de glace qui s'écoule depuis le sommet du toit de l'Europe occidentale.

Il est tombé sur "une boîte du volume d'une boîte à sucre en métal, comme on en faisait autrefois. Elle portait l'inscription "made in India", à peine lisible", a décrit Patrick Quincy, procureur de la République à Albertville.

A l'intérieur de cette boîte, il découvre des pierres très petites, des gemmes, dont le poids total est de 136 grammes. "La plus grosse doit faire 1,5 gramme", a précisé le procureur.

"Il aurait pu garder ça pour lui, mais a préféré les amener à la gendarmerie" de Bourg-Saint-Maurice (Savoie), près de son lieu de résidence, le 9 septembre, a expliqué le commandant de la gendarmerie d'Albertville, Sylvain Merly.

Le Malabar Princess

Les pierres précieuses, des émeraudes, saphirs et rubis, sont placées sous scellés, puis leur valeur est évaluée par un joaillier local: entre 130'000 et 246'000 euros (160'000 et 302'000 francs).

Ce trésor provient très vraisemblablement d'un avion indien qui s'était écrasé dans le massif il y a plus de cinquante ans, deux crashs ayant eu lieu à 16 ans d'intervalle.

Le Malabar Princess, un avion d'Air India, s'était écrasé le 3 novembre 1950 à 4700 mètres d'altitude, faisant 48 morts. La rumeur avait alors couru qu'il contenait des lingots d'or, sans qu'on n'en retrouve cependant la moindre trace.

Le 24 janvier 1966, c'était au tour du "Kangchenjunga", un Boeing 707 lui aussi de la compagnie Air India, qui effectuait la liaison Bombay-New York. Il s'était écrasé sur le même glacier avec 117 passagers à bord à environ 4750 mètres d'altitude. Aucun passager n'avait survécu à l'accident.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes