Le pape fustige les "chrétiens découragés"

Le pape François souhaite que les chrétiens "révolutionnaires" propagent l'Évangile par leur "témoignage". Dans homélie prononcée lundi soir, il a déclaré: "Aujourd'hui, un chrétien, s'il n'est pas révolutionnaire, n'est pas chrétien!"

S'exprimant devant des milliers de participants au Congrès ecclésial du diocèse de Rome, le pape a notamment fustigé les communautés chrétiennes fermées. "Nous devons demander au Seigneur la générosité, le courage et la patience pour sortir et annoncer l'Évangile", a poursuivi le pape, reconnaissant que c'était "difficile".

"Il y a eu beaucoup de révolutionnaires dans l'histoire, mais aucun n'a eu la force de la révolution apportée par Jésus, une révolution (...) qui change en profondeur le coeur de l'homme", a encore affirmé le pape.

"Dans l'histoire, les révolutions ont changé les systèmes politiques, économiques, mais aucune n'a vraiment modifié le coeur de l'homme", a relevé le pape avant de soutenir que "la vraie révolution, celle qui transforme complètement la vie", avait été "accomplie" par Jésus.

Le pape a également fustigé les "chrétiens découragés" dont "on se demande s'ils croient au Christ ou en la déesse des plaintes". Assurant que "le monde n'est pas pire qu'il y a cinq siècles", le pontife s'est moqué de ceux qui se plaignent de la jeunesse d'aujourd'hui en disant: ah les jeunes!"

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes