Le pape François en Corée du Sud pour une visite de cinq jours

Le pape François est arrivé à Séoul pour la première visite papale en Corée du Sud depuis 25 ans. Ce voyage de cinq jours représente un objectif stratégique pour le Vatican, celui de renforcer le développement du catholicisme en Asie.

L'avion du pape a atterri à 10h15 locales (03h15 en Suisse) à l'aéroport Incheon, où la présidente Park Geun-hye était présente pour l'accueillir. Il s'agit du troisième voyage de François depuis son élection en mars 2013, après le Brésil et le Proche-Orient.

Le souverain pontife vient "s'adresser à tous les pays du continent", apportant un message pour "l'avenir de l'Asie", a déclaré le numéro deux du Vatican, le secrétaire d'Etat Pietro Parolin, dans une interview télévisée.

C'est la première fois qu'un pape se déplace en Asie depuis 25 ans: Jean Paul II s'était rendu en 1984 et 1989 en Corée du Sud, mais Benoît XVI n'était pas allé en Asie.

Appel à la réconciliation

Les catholiques représentent 10,7% de la population sud-coréenne. Le pape devrait rencontrer des délégations de la jeunesse catholique asiatique et lancer un appel pour la réconciliation des deux Corée divisées depuis 1953.

Mais, peu avant son arrivée, le régime de Pyongyang a effectué un tir de trois projectiles de courte portée dans la mer, depuis ses côtes est, a annoncé le gouvernement sud-coréen.

Evangélisation

Les trois objectifs du périple ont été énoncés par le Saint-Siège: le premier est un message pour l'évangélisation de l'Asie. Nul doute que les catholiques chinois seront au coeur de la pensée du pape.

La béatification de 124 martyrs des débuts du christianisme en Corée est le deuxième objectif: une manière d'honorer la résistance des chrétiens asiatiques face aux nombreuses persécutions, et de souligner le rôle des laïcs dans l'Eglise, puisque la foi chrétienne s'est répandue à travers des laïcs lettrés.

Enfin, un message sera lancé pour tenter la réconciliation entre le Sud capitaliste et le Nord communiste, où une "Eglise du silence", réduite à une peau de chagrin, souffre des contrôles et des persécutions.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus