Le maire de Nankin a été démis de ses fonctions

Le maire de Nankin, une des principales villes de la Chine, a été démis de ses fonctions, rapporte samedi la presse d'Etat. Ji Jianye, 56 ans, est soupçonné de "graves violations disciplinaires", selon la formulation habituellement utilisée par le régime communiste dans les affaires de corruption.

Ji Jianye est le dernier en date des hauts responsables du Parti communiste chinois (PCC) à faire les frais de l'opération anticorruption en cours au sein de l'administration publique du pays. La sanction a été prise par le département de l'Organisation du Comité central du PC chinois, a précisé l'agence de presse Chine nouvelle.

Jeudi la commission disciplinaire du PC chinois avait annoncé le placement sous "enquête disciplinaire interne" de M. Ji. Cette instance jouant un rôle de gendarme au sein du parti unique n'avait pas précisé les faits reprochés à Ji Jianye.

Selon sa biographie officielle, M. Ji, 56 ans, était maire de Nankin depuis janvier 2010. Cette ville de huit millions d'habitants, ancienne capitale du pays, est aujourd'hui la préfecture de la riche province orientale du Jiangsu.

Enquêtes internes

L'édile en chef est soupçonné d'avoir attribué d'importants marchés de BTP à une société qui lui était proche, avait rapporté jeudi le journal "21st Century Business Herald". Les "enquêtes internes" au PCC permettent à sa police de détenir au secret jusqu'à six mois un suspect, sans avocat et selon un processus extrajudiciaire.

La justice chinoise a condamné le mois dernier à la prison à vie Bo Xilai, ancien membre du puissant Bureau politique du PC chinois et ancien secrétaire de la mégalopole de Chongqing (sud-ouest).

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus