Le maire de Montréal démissionne après avoir été mis en examen

Le maire de Montréal a démissionné mardi, au lendemain de sa mise en examen pour fraude et corruption. Je vais consacrer mon énergie à ma défense et à ma famille. C'est pourquoi je démissionne de mes fonctions de maire de Montréal", explique Michael Applebaum dans un communiqué.

"Je n'ai jamais pris le moindre sou à personne (...) Les accusations à mon encontre sont sans fondement", ajoute-t-il. Lors de son investiture, à la fin de l'année dernière, il s'était engagé à combattre la corruption.

Michael Applebaum a été le premier maire anglophone de la ville québécoise depuis plus d'un siècle. Il est notamment poursuivi pour fraude, abus de confiance, corruption et versements clandestins de sommes qui s'élèveraient à plusieurs dizaines de milliers de dollars pour des contrats conclus entre 2006 et 2011.

Son prédécesseur Gérald Tremblay avaitdémissionné en novembre après avoir été accusé de laxisme face à la corruption.

Gilles Vaillancourt, maire de Laval, dans la banlieue de Montréal, a lui aussi démissionné en 2012. Il a été arrêté le mois dernier et inculpé de fraude, de corruption et d'association de malfaiteurs. La ville qu'il administrait a été mise sous tutelle.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes