Le commerce international de l'ours polaire va se poursuivre

Les pays membres de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites) ont refusé d'interdire le commerce planétaire de l'ours polaire. Une demande similaire avait déjà été repoussée lors de la dernière conférence de la Cites en 2010.Si tout le monde reconnaît que l'ours blanc est avant tout victime du réchauffement climatique, la polémique a été vive sur la menace supplémentaire que représente, selon certains, la vente de sa peau, ses os, ses dents. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus