Le bunga-bunga, des "compétitions de burlesque", selon Berlusconi

Silvio Berlusconi a affirmé vendredi au procès Rubygate que les soirées dépeintes comme orgiaques organisées chez lui n'étaient que des "compétitions de 'burlesque'", style french-cancan. L'ex-chef du gouvernement italien a toujours nié avoir participé à des fêtes avec des prostituées.C'étaient des "dîners élégants", les jeunes filles "s'entraînaient pour des spectacles de burlesque" dans un local qui était "l'ancienne discothèque de (ses) enfants", dans une atmosphère de "sérénité, sympathie et entrain", s'est-il défendu lors d'une audience du procès entamé en avril 2011 à Milan. C'est la première fois qu'il assistait à une audience. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus