Le Sénat adopte un compromis - La Chambre doit encore se prononcer

Le Sénat américain a adopté mercredi un texte relevant le plafond de la dette des Etats-Unis jusqu'au 7 février. Ce compromis, sur lequel la Chambre des représentants doit se prononcer dans quelques heures, écarte le risque d'un défaut de paiement américain.

Une majorité de sénateurs a voté en faveur d'une proposition de loi dévoilée quelques heures auparavant. Le risque d'un défaut de paiement américain est ainsi écarté. Le texte permet aussi de rouvrir la totalité de l'Etat fédéral, partiellement fermé depuis le 1er octobre.

La Chambre doit voter sur la proposition de loi dans la soirée de mercredi (jeudi matin en Suisse). Le groupe démocrate et une partie des républicains devaient soutenir la mesure, assurant une adoption définitive par le Congrès avant le délai du 17 octobre fixé par le Trésor.

Le président Barack Obama pourra alors promulguer le texte, concluant plusieurs semaines d'une éprouvante bataille budgétaire à Washington.

Le compromis prévoit le relèvement du plafond de la dette jusqu'au 7 février, la réouverture totale jusqu'au 15 janvier des agences fédérales et la convocation d'une commission pour négocier un budget pour 2014.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus