Le Premier ministre pakistanais condamné, mais évite la prison

La Cour suprême du Pakistan a jugé jeudi le Premier ministre Yousuf Raza Gilani coupable d'outrage à la justice pour avoir refusé de demander à la Suisse de rouvrir une procédure judiciaire visant le président Asif Ali Zardari. Mais elle ne lui a infligé qu'une peine symbolique.Le chef du gouvernement, qui encourait six mois de prison, a pu sortir libre de l'audience, a constaté un journaliste de l'AFP. Reste à savoir si sa condamnation l'oblige ou non à démissionner, un sujet qui divise les experts. Selon la Constitution, les personnes condamnées ne peuvent plus occuper de poste officiel. Le principal leader de l'opposition pakistanaise Nawaz Sharif a appelé jeudi à la démission "immédiate" de M. Gilani. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes