La cigarette électronique au centre de la journée sans tabac

Remède inespéré ou outil pervers, la cigarette électronique est au centre des débats à l'approche de la journée mondiale sans tabac samedi. Dans une lettre ouverte à l'OMS, un groupe d'experts estime que la vapoteuse pourrait sauver des millions de vies.

Un nombre croissant de professionnels de la santé saluent les vertus de ces gros stylos. Ils permettent d'inhaler de la nicotine sous forme de vapeur, ou des produits qui en sont dépourvus, pour aider les fumeurs à réduire ou arrêter leur consommation de cigarettes.

Les études se multiplient aussi pour montrer que l'outil s'avère plus efficace que les habituels patchs à la nicotine ou gommes à mâcher. L'une des plus récentes, publiée dans la revue britannique "Addiction", évalue qu'un fumeur aura 60% de chance en plus d'arrêter de fumer avec l'aide d'une "e-cigarette" qu'avec sa seule volonté.

Le point faible de ces cigarettes d'un nouveau genre est qu'elles risquent de perpétuer la dépendance à la nicotine, reconnaissent les spécialistes.

Moins dangereux

"On ne sait pas encore si l'utilisation à long terme des cigarettes électroniques comporte des risques pour la santé mais d'après ce que nous savons de la composition, ce sera beaucoup moins dangereux que la cigarette", estime le tabacologue Robert West de l'University College de Londres.

Une cinquantaine d'experts internationaux en santé ont profité de la journée sans tabac pour appeler l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à encourager la cigarette électronique plutôt que de chercher à la réprimer.

Dans une lettre ouverte, ils lui demandent de ne pas classer la cigarette électronique comme un produit du tabac. Selon eux, une telle décision mettrait en péril une occasion de fortement réduire les maladies et décès dus à l'inhalation de fumée.

Approche conservatrice

L'OMS, qui a appelé pour la journée mondiale à accroître les taxes sur le tabac pour réduire la consommation, garde jusqu'à présent une approche relativement conservatrice de la cigarette électronique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes