La bande de Gaza sous les eaux, neige en Terre sainte

Plus de 5000 personnes ont été évacuées dans le nord de la bande de Gaza à la suite de graves inondations, ont annoncé samedi les autorités. Elles font suite à quatre jours de pluies torrentielles.

Les inondations sont si importantes que certains secteurs ne sont accessibles qu'en barques ou canots. En certains endroits, on a mesuré deux mètres d'eau. De nombreux Gazaouis sont prisonniers dans leurs habitations inondées et cernées par la montée des eaux.

"De vastes secteurs du nord de Gaza sont classés zones de catastrophe", met en garde dans un communiqué l'Office de secours et de travaux de l'Onu pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), chargé de gérer les camps de réfugiés palestiniens.

Selon le ministère de la Santé local, on dénombre déjà une centaine de blessés dans cette enclave adossée à la Méditerranée, coincée entre le Sinaï égyptien et Israël, qui abrite 1,8 million d'habitants

Double blocus de Gaza

La bande de Gaza, où les islamistes du Hamas sont au pouvoir, fait l'objet depuis des années d'un blocus partiel de la part d'Israël et de l'Egypte, censé interrompre les approvisionnements en armes.

Ce double blocus restreint aussi les importations de produits essentiels comme le carburant, le matériel de construction et des denrées alimentaires.

Vendredi, l'Etat hébreu a ouvert un important point de passage avec le territoire palestinien pour faciliter le passage de carburant et de quatre pompes à eau pour lutter contre les inondations.

Quant à Ismaïl Haniyeh, Premier ministre de Gaza, il a exhorté samedi la Ligue arabe à prendre des mesures pour obtenir la levée du blocus.

Neige en Cisjordanie

Par ailleurs, de fortes chutes de neige continuent de paralyser plusieurs agglomérations de Cisjordanie occupée comme Hébron, de même que Jérusalem et une partie de la Galilée.

Hébron a connu sa plus forte chute de neige depuis une décennie, avec un mètre de neige. Des arbres sont tombés, et les écoles comme les administrations devaient rester fermées dans cette ville ainsi qu'à Ramallah dimanche.

Des dizaines de milliers de foyers israéliens sont en outre privés de courant à la suite de chutes de lignes électriques dans le secteur de Jérusalem et de la Galilée.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes