Ukraine: l'envoyé spécial de l'ONU contraint d'abandonner

L'envoyé spécial des Nations unies en Crimée, Robert Serry, a été contraint de mettre fin mercredi à sa mission en Ukraine. Sa voiture a été bloquée à Simféropol par des hommes armés en treillis. L'émissaire de l'ONU a dû se réfugier dans un café.

Sous la contrainte, il a ensuite accepté de mettre fin à sa mission diplomatique. Robert Serra a été escorté par la police jusqu'à une voiture qui a pris la direction de l'aéroport.

L'incident s'est produit près du siège des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Simféropol, la capitale de la Crimée.

Observateurs militaires

Par ailleurs, trente-cinq observateurs militaires de l'OSCE, issus de 18 pays, sont partis vers l'Ukraine. Ils commenceront leur mission dans la ville d'Odessa, au sud, et doivent rester une semaine dans le pays. Il n'est pas encore sûr qu'ils puissent se rendre en Crimée.

Les observateurs, non armés et qui ne comptent aucun Suisse, devront clarifier "les doutes portant sur les activités militaires de la Russie sur le territoire ukrainien".

Plan d'aide de l'UE

En outre, la Commission européenne a présenté un plan d'aide "d'au moins 11 milliards d'euros" en faveur de l'Ukraine, à la veille du sommet européen extraordinaire. L'aide s'étalerait sur les deux prochaines années, a déclaré le président de l'exécutif européen, José Manuel Barroso.

Et l'UE va geler à partir de jeudi les avoirs dans l'Union de 18 responsables ukrainiens impliqués dans les violences survenues à Kiev en février, a-t-on appris de source diplomatique. Les autorités britanniques ont d'ailleurs déjà bloqué les avoirs de 18 ressortissants ukrainiens soupçonnés de détournement de fonds publics.

Ce alors que l'OTAN va renforcer sa coopération avec l'Ukraine et réexaminer celle avec la Russie. Certaines initiatives communes OTAN-Russie seront suspendues, a déclaré le secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen.

Formation en Suisse repoussée

Enfin, il n'y aura pas de militaires russes à Andermatt (UR) ces prochains jours. La Suisse repousse les cours de formation prévus en mars en raison de la crise en Ukraine. Elle invoque l'obligation de faire preuve de neutralité dans le contexte international tendu, indique mercredi à l'ats le Département de la défense (DDPS).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes