La Coalition nationale syrienne participera à Genève-2

La Coalition nationale syrienne (CNS), principal groupe de l'opposition au régime de Bachar al-Assad, participera au sommet Genève-2 en janvier, a annoncé son président Ahmed Jarba. Celui-ci a en revanche rejeté l'idée d'une participation de l'Iran dans l'état actuel de la situation.

"Nous sommes maintenant prêts à aller à Genève", a dit M. Jarba en visite au Caire. Il a ajouté que l'opposition considérait ces négociations comme une étape vers un gouvernement de transition et "une véritable transformation démocratique en Syrie".

Le président de la CNS a précisé que l'Iran ne serait autorisé à se joindre à la table des négociations que si la République islamique cessait de tuer des Syriens et retirait ses forces et ses alliés présents sur le terrain.

"L'Iran est responsable des massacres et y a pris part d'une manière très claire. Il a tué des milliers de Syriens avec ses Gardiens de la révolution et avec les mercenaires du Hezbollah qui sont considérés comme un groupe terroriste", a poursuivi M. Jarba, indiquant que l'Iran devrait retirer ces Gardiens et mercenaires s'il voulait vraiment résoudre la crise syrienne.

Iran prêt pour Genève-2

Téhéran est, avec Moscou, le soutien le plus fidèle au pouvoir de Bachar al-Assad dans un conflit qui a fait plus de 100'000 morts en deux ans et demi. L'Iran a fait savoir mercredi qu'il se rendrait à Genève, s'il était invité, et a appelé à un cessez-le-feu avant le début des discussions le 22 janvier.

La CNS avait indiqué par le passé être prête à se rendre à Genève si des couloirs d'aide humanitaire étaient instaurés et si les prisonniers politiques étaient libérés. Elle exigeait que le président Assad ne puisse jouer aucun rôle politique à l'avenir: "Il n'est pas envisageable que le responsable de la destruction du pays puisse être responsable de sa reconstruction", a dit M. Jarba.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes