La Chine et Taïwan nouent un dialogue officiel historique

La Chine et Taïwan ont noué mardi un dialogue historique entre leurs gouvernements, pour la première fois depuis la fin de la guerre civile en 1949. Cette rencontre intervient dans un contexte de dégel des tensions et d'espoir d'échanges accrus au-dessus du détroit de Formose.

Wang Yu-chi, l'officiel taïwanais chargé des relations avec la Chine continentale, et son homologue Zhang Zhijun, chef du Bureau chinois des Affaires taïwanaises, se sont salués par leurs titres officiels au début des discussions, a rapporté la télévision de Hong Kong Phoenix.

Ces entretiens d'un niveau inédit ont pour cadre hautement symbolique Nankin, la ville de l'est que le camp nationaliste de Chiang Kai-shek avait choisie comme capitale. Les pourparlers doivent se tenir jusqu'à vendredi.

Percée importante

Le diplomate taïwanais avait annoncé en janvier qu'il évoquerait la création de bureaux de liaison, l'intégration économique régionale et l'accès aux soins médicaux des étudiants taïwanais en Chine. La question de la liberté de la presse doit aussi être abordée.

Cette visite de M. Wang représente une "percée importante", a estimé mardi Chine nouvelle, l'agence de presse officielle du régime communiste. Une portée toutefois à relativiser, les experts n'imaginant pas que les dirigeants des deux territoires se rencontrent dans un avenir proche.

Mais cette première entrevue entre deux officiels gouvernementaux illustre les efforts menés depuis quelques années de part et d'autre du détroit de Formose pour panser les plaies de la guerre civile ayant débouché en 1949 sur une partition de la Chine.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes