L'armée entame son enquête sur la capture du sergent Bergdahl

L'armée américaine a entamé lundi son enquête sur les conditions de la capture en 2009 de Bowe Bergdahl, prisonnier des talibans afghans pendant cinq ans avant sa libération le 31 mai dernier. Les autorités militaires américaines souhaitent établir s'il a tenté de déserter.

Un général, Kenneth Dahl, dirige cette investigation portant "sur les faits et les circonstances entourant la disparition et la capture du sergent Bowe Bergdahl du poste de combat avancé de Mest-Lalak, dans la province de Paktika", dans l'est de l'Afghanistan, a précisé l'armée de terre américaine dans un communiqué.

Les enquêteurs auront accès au rapport classifié réalisé en 2009 peu après sa capture. Selon des fuites de responsables américains, ce rapport établissait que Bowe Bergdahl avait volontairement abandonné son poste, tout en se gardant de conclure formellement à une désertion.

Plusieurs ex-membres de son unité accusent Bowe Bergdahl de désertion. Le sergent a été rapatrié vendredi aux Etats-Unis où il est hospitalisé et suivi par des psychologues au cours d'un processus dit de "réintégration" dans l'armée. Bowe Bergdahl ne sera pas entendu par les enquêteurs tant que ce processus n'est pas achevé, a ajouté le communiqué.

L'échange de Bowe Bergdahl contre des cadres talibans a récemment provoqué une tempête politique à Washington, où le président Barack Obama est accusé de ne pas avoir informé le Congrès dans les délais impartis par la loi et d'avoir lancé un précédent en négociant avec des preneurs d'otages. Mercredi, le chef du Pentagone Chuck Hagel a maintenu que l'administration américaine avait pris "la bonne décision".

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus