L'ancien président Nicolas Sarkozy entendu par les juges

La crise perdurait jeudi à l'UMP malgré l'intervention d'Alain Juppé, qui propose un compromis pour départager Jean-François Copé et François Fillon en réexaminant les résultats de l'élection. Quant à Nicolas Sarkozy, il était entendu pour un possible financement illégal de sa campagne de 2007.François Fillon, qui a menacé de contester en justice la victoire de son rival, a accepté jeudi la proposition de l'ancien chef de la diplomatie française de présider une instance collégiale qui proclamerait dans un délai de dix jours "un résultat fidèle" au vote des militants. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes