Le président ukrainien a présenté son programme économique

Lors de la première grande conférence de presse depuis son élection fin mai, le président ukrainien Petro Porochenko a présenté son programme économique. Celui-ci vise à préparer la candidature, d'ici 2020, de l'Ukraine à l'entrée dans l'Union européenne.

Le milliardaire et ancien magnat du chocolat a présenté "Stratégie 2020", un plan en 60 réformes économiques et sociales alors que l'Ukraine est depuis des mois au bord de la faillite.

Parmi les priorités: la lutte contre la corruption, une réforme de la justice et des forces de l'ordre, l'indépendance énergétique et une politique de dérégulation et d'allègements fiscaux pour les entreprises. Ce plan prévoit aussi de renouveler plus des deux tiers des fonctionnaires.

Cet ensemble de mesures vise à "répondre aux exigences des investisseurs internationaux potentiels", mais aussi à "parvenir au niveau de vie des pays européens d'ici 2020", a expliqué le président.

M. Porochenko espère obtenir une majorité claire aux élections législatives ukrainiennes du 26 octobre pour mettre en oeuvre ces réformes.

Pas de plus vers l'Occident

Faisant un pas de plus vers les Occidentaux, il a demandé au gouvernement de renoncer officiellement au statut de non-aligné de cette ex-république soviétique. Une mesure qui ouvre la voie à son entrée à terme dans l'OTAN.

A Bruxelles, personne n'évoque sérieusement une entrée de l'Ukraine dans l'Union européenne. L'UE achève à peine de digérer l'arrivée des pays d'Europe centrale.

Moscou est fermement opposé à l'adhésion de l'Ukraine à l'UE et à l'OTAN. Avant de rejoindre l'Union, Kiev doit régler tous ses problèmes avec Moscou, a rappelé jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

Porochenko optimiste

Kiev a d'ores et déjà repoussé à fin 2015 l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange avec Bruxelles, visiblement afin d'apaiser Moscou.

Concernant le conflit gazier, Ukrainiens, Russes et Européens doivent se retrouver vendredi à Berlin. L'Europe craint l'approche de l'hiver en raison des éventuelles répercussions de la guerre du gaz que se livrent Moscou et Kiev.

M. Porochenko a également déclaré que le pire de la guerre était passé. Pour la première fois, aucun militaire ou civil n'a été tué durant les dernières 24 heures, a indiqué jeudi l'armée ukrainienne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus