L'UE suspend les négociations commerciales avec l'Ukraine

L'Union européenne a suspendu les négociations avec l'Ukraine en vue de la conclusion d'un accord d'association et de libre-échange. Elle regrette le manque d'engagement du gouvernement du président Viktor Ianoukovitch à signer un tel accord.

Le commissaire européen chargé de l'Elargissement, Stefan Füle, a indiqué sur son compte Twitter que les demandes de M. Ianoukovitch et les propositions européennes étaient "de plus en plus éloignées". "Leurs arguments ne reposent sur rien", a-t-il ajouté.

Stefan Füle a prévenu la semaine dernière le premier vice-Premier ministre ukrainien Serhiy Arbouzov que les négociations ne pourraient se poursuivre que si Kiev s'engageait clairement à signer l'accord. Une demande à laquelle le gouvernement ukrainien n'a pas répondu à cette demande, a-t-il dit.

Réagissant à cette déclaration, le Premier ministre Mykola Azarov a assuré via son porte-parole que le gouvernement avait "l'intention de poursuivre des négociations avec l'UE sur l'accord d'association".

Poursuite des manifestations

Dans les rues de Kiev, le face-à-face se poursuit entre l'opposition et les partisans du pouvoir. Entre 200'000 en 300'000 Ukrainiens ont participé à une nouvelle manifestation sur la place de l'Indépendance, mettant en garde Viktor Ianoukovitch contre la tentation de "vendre" l'Ukraine à Moscou.

Alors que le chef de l'Etat doit se rendre à Moscou mardi, les manifestants ont adopté une résolution pour lui "interdire" de signer des accords en vue d'adhérer à l'Union douanière mise en place sous l'égide de la Russie.

Soutien américain

Les sénateurs républicain John McCain et démocrate Christopher Murphy les ont assurés du soutien des Etats-Unis. "L'Amérique est avec vous !", a lancé M. McCain depuis la scène sur la place de l'Indépendance.

Plus tôt, M. McCain a rencontré la fille de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko et discuté de la possibilité d'infliger des sanctions aux responsables du régime de M. Ianoukovitch.

Le pouvoir a lui aussi organisé un rassemblement dimanche, après avoir mobilisé samedi des dizaines de milliers d'Ukrainiens, arrivés en groupes de diverses régions du pays. Quelque 5000 personnes se sont rassemblées dimanche matin au parc Mariinski, près du parlement. La police a évalué leur nombre à 15'000.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes