Kiev: un manifestant tué par balles lors d'affrontements

Les heurts qui ont éclaté mercredi matin à Kiev se sont intensifiés. Les manifestants ont jeté des cocktails Molotov contre les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des tirs de balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes. Les opposants déplorent un ou deux morts.

Les forces anti-émeutes faisaient bloc derrière leurs boucliers alors que les manifestants leur jetaient des cocktails Molotov et des pierres dans la rue menant au Parlement ukrainien. Un manifestant a été tué par balles par la police, a indiqué une source au sein de l'opposition.

Les protestataires ont crié "Assassins !" et "Gloire à l'Ukraine !" sur une place du centre de Kiev lorsque l'information a commencé à circuler selon laquelle un homme avait été abattu par un sniper de la police et un autre manifestant avait trouvé la mort lors des affrontements.

Si le ministère ukrainien de l'Intérieur a confirmé la mort d'un homme dans le centre de Kiev, sans préciser la nature de ses blessures, rien n'a été dit sur une seconde victime.

Vers 06h00 GMT (07h00 en Suisse), les forces de l'ordre ont lancé une offensive contre les manifestants retranchés derrière des barricades au niveau de la rue Grouchevski, dans le centre-ville. Des images retransmises par la télévision ukrainienne ont montré que la police procédait également à des arrestations.

Depuis dimanche, la situation est très tendue à Kiev, où les affrontements à coups de cocktails Molotov, tirs de balles en caoutchouc et grenades assourdissantes n'ont quasiment pas cessé.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes