Les corps des trois étudiants israéliens retrouvés près de Hébron

Les trois étudiants en religion israéliens enlevés le 12 juin ont été retrouvés morts lundi dans le sud de la Cisjordanie, près de Hébron. Israël a d'emblée imputé ces "meurtres" au Hamas et a promis de dures représailles au mouvement islamiste palestinien. Le gouvernement israélien s'est réuni d'urgence. L'Autorité palestinienne aussi.

Les jeunes étaient tous trois étudiants dans des écoles religieuses de colonies juives. Ils ont été retrouvés morts près de la localité de Halhoul, à une dizaine de minutes de la route où ils ont été vus pour la dernière fois, a précisé la radio publique israélienne.

Leurs corps ont été retrouvés dans un champ, "sous un tas de pierres", selon l'armée. Les adolescents ont apparemment été tués par balles peu après leur enlèvement.

Selon les médias israéliens, les corps ont été localisés après l'interrogatoire des familles de deux suspects, tous deux membres du Hamas, arrêtés la semaine dernière.

"Le Hamas paiera"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu réunissait dans la soirée son cabinet de sécurité pour décider d'éventuelles opérations militaires contre le Hamas. Celui-ci n'a ni confirmé ni démenti son implication.

Pour M. Netanyahu, le Hamas est responsable de la mort des trois jeunes Israéliens et va le "payer". Le vice-ministre israélien de la Défense Danny Danon, membre de l'aile la plus à droite du gouvernement, a lui promis "d'éradiquer" le Hamas.

"Les portes de l'enfer"

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a lui aussi convoqué lundi soir une réunion d'urgence de la direction palestinienne.

Quant au Hamas, il a prévenu Israël que "toute escalade ou guerre lui ouvrirait les portes de l'enfer", mettant de nouveau en doute la "version israélienne" de l'enlèvement.

Des dizaines de militants du mouvement islamiste palestinien ont été arrêtés pendant l'enquête. Huit Palestiniens ont été tués au cours d'affrontements avec les soldats israéliens qui fouillaient leurs villages en Cisjordanie.

Appels à la retenue

Les réactions internationales n'ont pas tardé. A Washington, le département d'Etat a déploré une "tragédie", mais a appelé Israéliens et Palestiniens à faire preuve de la plus grande retenue.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes