Israël ouvre de nouvelles enquêtes sur la guerre de Gaza

L'armée israélienne a ouvert huit nouvelles enquêtes sur ses opérations de l'été dernier dans la bande de Gaza, a-t-elle annoncé samedi soir dans un communiqué. L'une concerne la mort de 27 Palestiniens dans un seul raid aérien.

Ces enquêtes internes pourraient aider l'Etat hébreu à contester le travail engagé par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies pour déterminer si des crimes de guerre ont pu être commis de part et d'autre pendant les cinquante jours de conflit entre Israël et le Hamas dans l'enclave côtière. Israël a prévenu le mois dernier qu'il ne coopérerait pas avec l'organisation onusienne, parlant d'un "tribunal fantoche".

Nombreux civils

Les 27 Palestiniens morts dans la destruction d'une maison à Khan Younès, dans le sud de l'enclave, le 20 juillet dernier, étaient des civils, selon des groupes de défense des droits de l'homme.

D'autres enquêtes examineront les circonstances de la mort de deux chauffeurs d'ambulance palestiniens le 25 juillet ou, quatre jours plus tard, du décès d'un Palestinien qui portait un drapeau blanc d'après certains témoignages. Quatre autres enquêtes porteront sur des accusations de pillage à l'encontre de soldats israéliens.

En septembre, l'armée avait ouvert cinq enquêtes dont une sur la mort de quatre jeunes Palestiniens tués sur une plage et une autre sur celle de 17 personnes dans une école dépendant des Nations unies.

Plus de 2100 Palestiniens tués

Au total, quelque 85 incidents sont examinés par des experts juridiques de l'armée. Plus de 2100 Palestiniens, des civils pour la plupart, ont été tués en sept semaines d'offensive, selon les chiffres du ministère de la Santé gazaoui. Côté israélien, 67 soldats et six civils ont trouvé la mort.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes