Abbas demande une "protection internationale" pour la Palestine

Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l'ONU de placer l'Etat de Palestine sous la "protection internationale" des Nations unies à la suite de la détérioration de la situation dans la bande de Gaza, a annoncé dimanche l'OLP. Il a remis une lettre au coordinateur de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry.

Ce document est prévu pour le secrétaire général Ban Ki-moon pour "placer officiellement l'Etat de Palestine sous le régime de protection internationale de l'ONU", a déclaré l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Tracts israéliens

Par ailleurs, l'armée israélienne a appelé dimanche les habitants de plusieurs localités du nord de la bande de Gaza à évacuer "immédiatement" leur maison. Cette mesure a été prise en prévision de bombardements massifs dans ce secteur.

L'aviation israélienne a dispersé des tracts au-dessus du nord de l'enclave palestinienne, non loin de la frontière avec Israël, demandant aux civils de quitter leur domicile d'ici la mi-journée pour se réfugier plus au sud, a expliqué l'armée dans un communiqué.

"Ces tracts avertissent les résidents de Beit Lahiya de s'éloigner, pour leur sécurité, des activistes du Hamas et des sites où ils opèrent", souligne le communiqué. C'est la première fois que l'armée israélienne fixe un ultimatum à la population de Gaza depuis le début des hostilités mardi dernier.

Exode massif

Des milliers de personnes ont déjà fui Beit Lahiya. Des responsables de l'ONU ont déclaré que 4000 habitants de cette ville s'étaient réfugiés dans la ville de Gaza, où ils ont été installés dans huit écoles gérées par l'Agence des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Incursion au sol

Dimanche, le bilan des frappes israéliennes s'établissait à plus de 160 tués et plus d'un millier de blessés depuis mardi.

A l'aube, un commando de marines israélien a pour la première fois fait une incursion au sol, débarquant sur une plage pour détruire un site de lancement de roquettes. Les membres du commando ont endommagé le site et les activistes palestiniens ont riposté, blessant quatre militaires, ont déclaré des porte-parole de Tsahal.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes