Accord sur un nouveau cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

Israéliens et Palestiniens ont conclu dimanche un accord de cessez-le-feu de 72 heures. Il entre en vigueur à partir de minuit (23h00 en Suisse) dans la bande de Gaza, après plus d'un mois d'une guerre qui a fait près de 2000 morts, essentiellement du côté palestinien.

Les deux parties sont parvenues à un "consensus simultané" sur une telle trêve lors de discussions indirectes par l'intermédiaire des Egyptiens, a annoncé un responsable palestinien. "Israël a accepté la proposition égyptienne de cessez-le-feu", a confirmé un responsable israélien quelque temps après.

Le Caire a appelé les deux parties à mettre à profit les 72 heures de trêve pour travailler "à un cessez-le-feu global et permanent". On ignore les termes de ce cessez-le-feu provisoire. Les deux camps se sont livré un bras de fer à distance avant de l'accepter.

Encore des morts

Depuis vendredi, les activistes palestiniens ont tiré 110 projectiles dont 80 ont atteint le territoire de l'Etat hébreu - 21 dimanche, dont 16 ont atteint le sud d'Israël, sans faire de victime. Il s'agit essentiellement des roquettes de faible portée ou des obus de mortier, contre lesquels le système israélien d'interception "Dôme de fer" est inopérant.

A Gaza même, les bombardements - qui visaient 35 objectifs selon Tsahal - se poursuivaient dimanche. Cinq Palestiniens, dont deux adolescents de 17 ans et une femme de 35 ans, ont péri sous les frappes israéliennes. Dix corps de personnes apparemment tuées antérieurement ont par ailleurs été extraits de ruines à l'est de la ville de Gaza.

Près de 500 enfants tués

Ces nouvelles morts portent à dix-neuf le nombre de Gazaouis tués depuis l'expiration d'un cessez-le-feu de 72 heures vendredi, lors de 160 raids menés par l'armée israélienne, a précisé cette dernière.

Les hostilités ont fait près de 2000 morts depuis leurs débuts le 8 juillet, des civils palestiniens dans la très grande majorité. Selon l'Unicef, au moins 447 des victimes étaient des enfants ou des adolescents.

/ATS


Actualisé le