Les Ecossais ont voté contre l'indépendance

La Vice-Premier ministre écossaise et numéro deux du Parti national écossais (SNP), Nicola Sturgeon, a reconnu la défaite probable de son camp au lendemain du référendum sur l'indépendance. Le non est donné en tête avec 55,42% des suffrages, selon des résultats partiels.

"Il semble que nous n'allons pas obtenir le oui que nous espérions", a déclaré Mme Sturgeon sur la BBC. "Il y a une réelle déception à échouer de si peu", a-t-elle ajouté.

De son côté, le Premier ministre britannique David Cameron a écrit sur twitter: "J'ai parlé à Alistair Darling (le chef de la campagne du non, ndlr) et je l'ai félicité pour une campagne bien menée".

Après dépouillement de 31 des 32 circonscriptions, le non a obtenu plus de 1,9 million de votes, au-delà du cap de 1'852'828 votes nécessaires pour remporter le référendum, selon les chiffres officiels diffusés par la BBC.

Forte participation

"L'Ecosse va voter pour rester au sein du Royaume-Uni en rejetant l'indépendance", affirme la BBC sur son site internet. Ces résultats sont tombés avec du retard, du fait de l'impressionnant taux de participation, qui s'établit à 84%. Parmi les rares exceptions en dessous des 80% figure la ville de Glasgow, où la participation était de 75%.

A cette heure avancée de la nuit la plus longue pour la démocratie écossaise, les résultats des îles Shetlands, Orkney, de la localité historique de Clackmannanshire et de Dundee - quatrième ville du pays majoritairement favorable au "oui" - étaient également tombés.

Le résultat officiel n'est pas attendu avant le milieu de matinée. Seuls les 4,2 millions d'électeurs résidents en Ecosse étaient habilités à voter. Les 95,8% de Britanniques restants, Anglais, Gallois et nord-Irlandais, ont assisté en spectateurs au scrutin déterminant pour le sort du Royaume-Uni.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes