Huit tués dans l'incendie d'une usine de confection au Bangladesh

Au moins huit personnes ont péri jeudi dans l'incendie d'une usine textile dans la capitale du Bangladesh, Dacca, a annoncé la police. Cette catastrophe est intervenue deux semaines après l'effondrement d'un immeuble abritant des ateliers de confection qui a fait plus de 800 tués.L'incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi au troisième niveau d'un immeuble qui en totalise 11 et abrite deux ateliers de confection, dans le quartier Darussalam de Dacca.Les victimes sont décédées par asphyxie, piégées dans un escalier par "de la fumée toxique émise par des vêtements en acrylique", a indiqué à l'AFP le directeur opérationnel des pompiers du Bangladesh, Mahbubur Rahman.Selon le chef de la police locale Khalilur Rahman, l'incendie a fait huit victimes "dont le propriétaire, quatre employés, un officier de police et un agent de police". La huitième victime n'était pas encore identifiée.4500 ateliers de confectionLes incendies sont fréquents dans les 4500 ateliers de confection du Bangladesh la plupart du temps dans des immeubles vétustes ou de construction défectueuse et dotés d'un réseau électrique peu ou pas entretenu.En novembre 2012, un incendie dans une usine textile avait tué 111 personnes.La Clean Clothes Campaign, une association de défense des travailleurs du textile, dont le siège se trouve à Amsterdam, affirme que plus de 700 employés de la confection sont décédés dans des incendies au Bangladesh depuis 2006.Le Bangladesh a annoncé mercredi la fermeture de 18 usines textiles à Dacca et Chittagong, la deuxième ville du pays, après s'être engagé auprès de l'Organisation internationale du travail (OIT) à prendre des mesures immédiates pour renforcer la sécurité dans les ateliers après le drame du 24 avril.Plus de 800 tués récemmentUn immeuble de neuf étages s'était effondré près de Dacca après que des ouvriers avaient signalé la veille des fissures sur le bâtiment.Le dernier bilan provisoire fait état de 803 victimes jeudi, mais de nombreux corps se trouveraient dans les décombres des premiers étages en cours de déblaiement.Le Bangladesh est le deuxième exportateur au monde de vêtements, pour un total de 19 milliards de dollars en 2011, en raison de la modicité des salaires et d'une main-d'oeuvre abondante. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes