Hollande demande l'arrêt "total" de la colonisation par Israël

Le président français François Hollande a réclamé lundi à Ramallah l'arrêt "total et définitif" de la colonisation par Israël dans les Territoires occupés, lors d'une visite en Cisjordanie. Il a aussi exhorté les Palestiniens à "faire des gestes" pour permettre la conclusion d'un accord de paix.

"La colonisation complique les négociations (de paix) et rend difficile la solution à deux Etats" israélien et palestinien vivant côte à côte, a déclaré M. Hollande lors d'une conférence de presse avec le président palestinien Mahmoud Abbas. Il a appelé à une "solution réaliste" pour les réfugiés palestiniens, une autre pomme de discorde entre Israël et les Palestiniens.

"Il faut faire des gestes, toujours des gestes, parce que c'est le dernier geste qui va compter", a-t-il dit à Ramallah. La relance du processus de paix a été fragilisée par la récente démission de la délégation palestinienne aux négociations, faute de progrès constatés. Il n'a pas été plus précis sur les "gestes" que la délégation palestinienne est appelée à faire.

"Confiance" aux deux parties

"La France fait confiance et à Israël et à l'Autorité palestinienne pour trouver l'issue", a-t-il ajouté en précisant qu'il ne revenait pas à Paris de dire ce qu'elle devait être, tout en donnant toutefois les grandes lignes: "Deux Etats pour deux peuples, avec Jérusalem comme capitale."

"Je témoigne de l'amitié entre la France et la Palestine", a dit le président français en arabe. La veille, il avait prononcé la même phrase en hébreu à son arrivée à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

M. Hollande a été accueilli par Mahmoud Abbas à son arrivée à la Mouqataa, siège de la présidence palestinienne à Ramallah. Geste hautement symbolique, il a déposé une gerbe au mausolée du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat, décédé en 2004 dans un hôpital militaire près de Paris.

/ATS


Actualisé le