Haiyan est le typhon le plus violent de l'année

Manille a dépêché samedi matin des milliers de soldats vers les zones les plus touchées par le passage du typhon Haiyan. L'un des plus violents à avoir touché terre depuis des décennies, il a causé la mort d'au moins cent personnes dans une ville du centre. Au Vietnam, les autorités ont commencé à évacuer la population.

Le directeur de l'aéroport de Tacloban a communiqué par radio un bilan d'"au moins 100 morts, gisant au bord des routes, et une centaine de blessés", a déclaré John Andrews, vice-directeur général de l'autorité de l'aviation civile du pays.

Tacloban compte quelque 220'000 habitants et est la capitale de la province de Leyte, une île de deux millions de personnes située à l'est des Philippines. Elle se trouvait sur la trajectoire du typhon lorsqu'il était à son maximum, peu après avoir touché terre.

Militaires en renfort

Le gouvernement a dépêché samedi matin 15'000 soldats vers ces zones les plus touchées par Haiyan, qui a balayé vendredi le centre-est de l'archipel. Il a notamment envoyé des avions C130 chargés de matériel de secours et de communication et des hélicoptères, a indiqué à l'AFP Ramon Zagala, porte-parole de l'armée.

Les premières informations provenant de Tacloban faisaient craindre le pire pour d'autres communautés de la région, qui restaient injoignables samedi matin. Aucun contact n'a par exemple été établi avec la ville portuaire de Guiuan (40'000 habitants), point d'entrée du typhon sur les Philippines vendredi à l'aube.

Pointes à 315 km/heure

Le typhon, doté d'un front de 600 kilomètres, a frappé les provinces orientales de Leyte et Samar, avec des vents atteignant des pointes de 315 km/heure, devenant ainsi le typhon le plus violent enregistré cette année sur la planète et l'un des plus forts à jamais avoir atteint les terres depuis des décennies.

Il a été classé en catégorie 5, la plus élevée. Le précédent record remonte à 1969, lorsque l'ouragan Camille avait touché le Mississipi.

Le Vietnam en alerte

Haiyan continuait samedi sa route au-dessus de la mer de Chine du Sud, vers le Vietnam où les médias officiels rapportent que le gouvernement a commencé à évacuer quelque 100'000 personnes se trouvant sur la trajectoire du typhon. Les évacuations ont démarré dans les provinces de Danang et Quang Ngai (centre), rapporte le journal "Tuoi Tre", alors que le pays a été placé en alerte.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes