Espionnage: Paris insiste pour avoir des explications de Washington

Laurent Fabius a renouvelé à John Kerry la demande d'explication de la France à propos du programme d'espionnage mondial des services américains, lors d'une entretien mardi au Quai d'Orsay, a indiqué le ministère des Affaires étrangères. Le président Hollande avait exprimé lundi sa "profonde réprobation" à Barack Obama.

Le chef de la diplomatie française "a renouvelé" à son homologue américain "notre demande d'explication sur les pratiques d'espionnage inacceptables entre partenaires et qui doivent cesser", a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal dans un communiqué.

De son côté, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, interrogée sur la possibilité de sanctions françaises, a estimé qu'il fallait éviter l'escalade et plutôt travailler "au niveau européen pour que l'Europe se dote d'(une) directive sur la protection des données personnelles".

Entretien présidentiel

Lundi, le président américain Barack Obama s'est entretenu au téléphone avec son homologue François Hollande, en pleine controverse née de révélations sur les activités d'espionnage des Etats-Unis en France, dont certaines ont été "déformées" selon la Maison Blanche. Le président français lui a exprimé sa "profonde réprobation".

Lors de cet appel, MM. Obama et Hollande "ont parlé des récentes révélations dans la presse, dont certaines ont déformé nos activités et d'autres soulèvent des questions légitimes pour nos amis et alliés sur la façon dont ces capacités (de surveillance) sont employées", a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

"Le président (Obama) a dit clairement que les Etats-Unis avaient commencé à passer en revue la façon dont nous récupérons des données du renseignement, pour que nous puissions parvenir à un équilibre entre les préoccupations de sécurité légitimes de nos concitoyens et alliés, et la protection de la vie privée qui inquiète tout le monde", selon la même source.

/SERVICE


Actualisé le