Espagne: 35 ans de prison pour avoir congelé ses deux bébés

Une mère de trois enfants a été condamnée en Espagne à 35 ans de prison pour l'assassinat de deux nouveau-nés, retrouvés congelés fin 2012 et dont elle a toujours nié le meurtre. La femme de 37 ans a écopé du maximum possible, a affirmé mercredi son avocat.

Elle a également été condamnée par le tribunal de Séville à une indemnité de près de 300'000 euros (360'000 francs) pour son ex-mari et ses enfants. Elle avait été reconnue coupable le 17 septembre d'assassinat de ses deux bébés par un jury populaire, mais à une majorité simple en raison de doutes sur son intention réelle de mettre fin aux jours des nourrissons.

Le parquet avait demandé 40 ans de prison, estimant que l'accusée était "un monstre de mère". "Elle n'a pas reconnu être l'auteur" de la mort des bébés, a souligné son avocat.

"Je n'ai pas tué mes enfants"

"Je ne me suis pas sentie coupable, car je n'ai pas tué mes enfants", a affirmé la mère pendant le procès où elle a répété "adorer" ses enfants, selon le journal local "El diario de Sevilla".

Son mari avait découvert deux bébés en novembre 2012 dans des congélateurs du domicile familial à Pilas, près de Séville. Les autopsies avaient conclu à une mort par asphyxie.

Pour l'un des enfants, la femme avait affirmé au juge, selon la presse, qu'il était venu au monde mort-né et qu'elle l'avait alors placé au congélateur pour "ne pas se séparer de lui".

Craintes et solitude

Durant le procès, elle avait expliqué, selon "El diario de Sevilla", être tombée enceinte fin 2010 et l'avoir caché à son mari par peur qu'il l'oblige à avorter. Elle avait affirmé avoir ensuite accouché seule dans sa baignoire partiellement remplie d'eau.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus