Egypte: la famille Morsi poursuit l'armée pour "enlèvement"

La famille de Mohamed Morsi va poursuivre devant les juridictions nationales et internationales le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, a annoncé lundi la fille du président égyptien destitué. Elle dénonce un "enlèvement".

"Nous sommes en train d'engager des procédures légales localement et internationalement contre Abdel Fattah al-Sissi, chef du coup d'Etat militaire sanglant, et son groupe putschiste", a déclaré Chaïmaa Morsi.

"Nous tenons le chef du coup d'Etat et son groupe pour pleinement responsables de la santé et de l'intégrité du président Morsi", a-t-elle ajouté. "Aucun d'entre nous n'a eu aucun contact avec notre père depuis l'après-midi du coup d'Etat le 3 juillet", a précisé un fils du chef de l'Etat déchu, Oussama Morsi.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et l'Allemagne, ont exigé sa libération. Les nouvelles autorités égyptiennes ont repoussé ces demandes, mais affirmé le 10 juillet qu'il était "en lieu sûr" et "traité dignement".

M. Morsi a en outre été interrogé le 14 juillet par la justice sur les circonstances de son évasion de prison en 2011 pendant la révolution, selon des sources judiciaires.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes