Dix-huit mois de prison pour Andy Coulson, ex-conseiller de Cameron

Andy Coulson, ancien rédacteur en chef du tabloïd "News of the World" et ex-conseiller en communication de David Cameron, a été condamné à Londres à 18 mois de prison pour écoutes téléphoniques illégales. Il encourait jusqu'à deux ans de détention.

Andy Coulson, qui avait été jugé coupable le 24 juin, "est la principale personne à blâmer pour le scandale des écoutes au NotW", a estimé le juge en prononçant la peine. "Il était au courant, il a encouragé (cette pratique) alors qu'il aurait dû la faire cesser".

L'ancien journaliste et "spin doctor", âgé de 46 ans, est resté impassible à la lecture du verdict. Ses quatre autres co-accusés, qui avaient évité un procès en plaidant coupables, ont aussi été condamnés, à des peines de prison ferme ou avec sursis.

Deux journalistes de "News of the World" ont été condamnés à six mois de prison ferme, un troisième a écopé de quatre mois avec sursis. L'ancien détective Glenn Mulcaire, qui a conduit la plupart des écoutes illégales, a été condamné à six mois avec sursis.

Messageries pirates

Le 24 juin, Rebekah Brooks, ancienne patronne en Grande-Bretagne de la branche presse du groupe de Rupert Murdoch, News Corp, a été acquittée le mois dernier par les jurés du tribunal londonien d'Old Bailey.

Mme Brooks et M. Coulson ont tous deux dirigé la rédaction de News of the World, tabloïd à succès que Rupert Murdoch a brusquement fermé en plein coeur du scandale en juillet 2011 après 168 années d'existence.

Ils étaient accusés d'avoir contribué au piratage des messageries téléphoniques de centaines de personnes - responsables politiques, célébrités, simples citoyens impliqués dans des faits divers et jusqu'à la reine Elizabeth et ses petits-fils William et Harry - et d'avoir monnayé des informations exclusives.

Excuses de Cameron

Andy Coulson, qui est âgé de 46 ans, avait suivi Cameron au 10 Downing Street après la victoire des conservateurs aux législatives de 2010 et a démissionné quand l'affaire a éclaté, en 2011.

David Cameron a présenté le 25 juin des excuses devant le Parlement britannique pour l'avoir employé. "Je reconnais ma totale responsabilité pour avoir embauché Andy Coulson, sur la base d'assurances qui m'avaient été données. Je suis désolé, c'était une mauvaise décision", a alors déclaré le Premier ministre tory.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus