Des milliers de manifestants en France contre l'extrême droite

"France réveille-toi", "Péril FN en la demeure", "Non au F-Haine": plusieurs milliers de jeunes ont manifesté jeudi en France. Ils se sont mobilisés contre le Front national, après la victoire historique du parti d'extrême droite de Marine Le Pen aux élections européennes.

Le plus gros cortège, à Paris, a rassemblé de 4200 (selon la police) à 8000 (selon les organisateurs) lycéens et étudiants, qui ont entonné les slogans traditionnels des manifestations contre l'extrême droite, comme "La jeunesse emmerde le Front national", "F comme fasciste, N comme nazi" ou encore "Première, deuxième, troisième génération: nous sommes tous des enfants d'immigrés".

Des centaines de jeunes ont aussi manifesté à Lyon (centre), Toulouse (sud-ouest), Strasbourg (est), Marseille (sud) et dans d'autres villes à l'appel de syndicats étudiant et lycéens, mais aussi des mouvements de jeunesse socialiste, communiste et écologiste.

Loin de l'affluence de 2002

La mobilisation était toutefois bien loin de celle des manifestations monstres qui avaient suivi le premier tour de l'élection présidentielle le 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen, le père de Marine et fondateur du parti, s'était hissé à la surprise générale au second tour de la présidentielle, face au candidat de droite et chef d'Etat sortant, Jacques Chirac, qui avait été facilement réélu.

Ce jour-là, 1,3 million de personnes étaient descendues dans la rue en France, dont près de 500'000 dans la capitale.

Le Front national a obtenu un score historique dimanche dernier aux élections européennes, arrivant largement en tête avec près de 25% des voix. Près de 30% des moins de 35 ans qui sont allés voter ont voté pour le parti d'extrême droite, selon des sondages.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes