Plus de 60 manifestants morts par balle dans le centre de Kiev

Nouveau bain de sang en Ukraine où au moins 60 personnes ont perdu la vie à Kiev, selon les protestataires. Des émissaires européens cherchent à sortir le pays de la crise. Ils négocient avec le président ukrainien et l'opposition, mais leur mission réclame plus de temps que prévu.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius et ses homologues allemand Frank-Walter Steinmeier et polonais Radoslaw Sikorski ont été dépêchés à Kiev. Leur mission: parvenir à un compromis avec le président Viktor Ianoukovitch et l'opposition pro-européenne en négociant une "feuille de route" pour une sortie de crise pacifique.

Ils ont rencontré successivement des dirigeants de l'opposition puis le président ukrainien durant plus de cinq heures. Une nouvelle rencontre avec l'opposition devait suivre "afin de tester l'accord proposé" sur une sortie de crise, a indiqué Radoslaw Sikorski sur son compte Twitter.

Après avoir privilégié la modération et le dialogue durant trois mois, l'Union européenne a haussé le ton. Lors d'une réunion d'urgence jeudi après-midi à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères se sont entendus pour des sanctions ciblées.

Violences meurtrières

En matinée, plus de 60 manifestants ont été tués dans le centre de Kiev, a indiqué le responsable des services médicaux de l'opposition. "Tous l'ont été par balle", a précisé Sviatoslav Khanenko. Selon le ministère ukrainien de l'Intérieur, les policiers ont utilisé des armes à feu en "légitime défense".

Quelque 67 policiers ont par ailleurs été capturés par les manifestants à Kiev. Le ministère de l'Intérieur a prévenu peu après qu'il pourrait recourir à la force en vue de les libérer.

Une cinquantaine de manifestants ukrainiens, rassemblés sur la place des Nations à Genève, ont demandé à la Suisse de réagir face à la répression violente à Kiev. Ils ont réclamé le gel des avoirs des oligarques ukrainiens en Suisse. Un rassemblement similaire a été organisé en début de soirée à Zurich.

A Berne, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a modifié ses conseils aux personnes désireuses de se rendre en Ukraine. Le DFAE déconseille les voyages touristiques ou autres qui ne présentent pas un caractère d'urgence.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus