Damas ignore la Ligue arabe, l'ONU parle de crimes contre l'humanité

Le régime syrien a de nouveau bombardé lundi la ville rebelle de Homs, ignorant l'appel de la Ligue arabe à une force de paix commune avec l'ONU. Ce projet divise les Européens, alors que la Russie, alliée de Damas, y pose des conditions.La Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay a déclaré que "la nature et l'étendue des exactions perpétrées par les forces syriennes indiquent que des crimes contre l'humanité ont vraisemblablement été commis" depuis mars 2011. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes