Cuba revendique les armes retenues à bord d'un navire nord-coréen

Les autorités cubaines ont affirmé que les armes retrouvées à bord d'un navire nord-coréen arraisonné à Panama lui appartenaient et qu'elles devaient être réparées avant de revenir dans l'île. La Havane a invoqué la souveraineté nationale.

"A bord du navire concerné (le cargo Chong Chon Gang) étaient transportées 240 tonnes d'armes défensives obsolètes - deux missiles complets sol-air Volga et Pechora, neuf fusées en pièces détachées, deux avions de type Mig-21 et 15 moteurs pour ce type d'appareil -, toutes fabriquées au milieu du siècle passé et qui devaient être réparées et revenir dans notre pays, selon le ministère cubain des affaires étrangères.

"Les accords souscrits par Cuba dans ce domaine reposent sur la nécessité de maintenir notre capacité défensive pour préserver la souveraineté nationale", ajoute le communiqué. Selon le ministère cubain, le navire a appareillé depuis un port cubain vers la Corée du Nord avec un chargement de quelque 10'000 tonnes de sucre et des armes.

Sous des tonnes de sucre

Les autorités panaméennes poursuivaient mardi l'inspection du navire. "Quand nous avons commencé à décharger le sucre à bord, nous avons trouvé des conteneurs", dans lesquels cet équipement non déclaré a été découvert, a expliqué le président du pays, Ricardo Martinelli.

Le cargo Chong Chon Gang a été intercepté côté atlantique du canal et conduit au quai Manzanillo du port de Colon, à 80 km de la capitale, Panama, où il est amarré dans une zone à l'accès restreint.

Cuba, seul régime communiste d'Amérique et un des rares alliés de la Corée du Nord, avec la Chine, détient effectivement de l'armement soviétique datant de la fin des années 80 et n'ayant pas acquis d'armes depuis, a besoin de les moderniser, selon les aveux de La Havane.

Les Nord-Coréens, qui produisent des missiles de tous types, ont lancé en décembre dernier une fusée à trois étages qui a placé un satellite en orbite.

En 1962, l'installation par les Soviétiques de missiles nucléaires à Cuba avait placé le monde au bord de l'affrontement nucléaire.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus