Contestation en marge du GP de Bahreïn: une écurie jette l'éponge

La contestation chiite à Bahreïn a pesé vendredi sur le Grand Prix de Formule 1, l'écurie Force India n'ayant pas participé à la deuxième séance des essais libres. Le prince héritier bahreïni a exclu une annulation de la course qui ferait, selon lui, "le jeu des extrémistes".Des milliers de personnes ont manifesté en fin d'après-midi à Boudaya, à 4 km à l'ouest de Manama. Les manifestations à répétition, à l'appel de l'opposition chiite qui réclame des réformes constitutionnelles dans ce royaume, dirigé par une dynastie sunnite, ont conduit à un renforcement de la sécurité vendredi autour du circuit de Sakhir, près de Manama. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes