Célèbre militant de gauche condamné à 15 ans de prison en Egypte

Un tribunal égyptien a condamné à 15 ans de prison le militant de gauche Alaa Abdel Fattah, un des leaders de la révolte anti-Moubarak. Il a été reconnu coupable, ainsi que 24 autres personnes, d'avoir participé à des manifestations illégales, a indiqué son avocat.

Juste après le verdict, M. Abdel Fattah et deux autres militants ont été arrêtés. Tous trois se trouvaient à l'extérieur du tribunal, a indiqué l'avocat Ahmed Seif.

Alaa Abdel Fattah avait été arrêté en novembre pour violences lors d'une manifestation non autorisée, avant d'être libéré sous caution en mars. Il était poursuivi pour avoir enfreint une loi controversée limitant le droit de manifester.

Après la destitution en juillet 2013 du premier président élu démocratiquement du pays, l'islamiste Mohamed Morsi, les autorités dirigées par l'armée s'en étaient prises aux islamistes. Elles avaient harcelé les mouvements de jeunesse, fer de lance de la révolte qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak début 2011.

D'autres condamnations

En avril, un tribunal égyptien avait confirmé les peines de trois ans de prison ferme infligées à Ahmed Maher, fondateur du mouvement du 6-Avril (fer de lance de la révolte de 2011), à Mohamed Adel et à Ahmed Douma. Ils étaient, eux aussi, poursuivis pour avoir enfreint la loi limitant le droit de manifester.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus