Bachelet en tête du scrutin au Chili mais second tour nécessaire

Au Chili, l'ex-présidente Michelle Bachelet est arrivée dimanche largement en tête du premier tour de la présidentielle. Elle devra affronter sa rivale de droite Evelyn Matthei lors d'un second tour pour avoir échoué à dépasser les 50% des voix nécessaires pour éviter ce duel.

Après dépouillement de 96,46% des suffrages, Mme Bachelet est créditée de 46,73% des voix contre 25 % à Mme Matthei, selon le Service électoral (Servel). Le second tour est prévu le 15 décembre. Ce face-à-face entre deux femmes est inédit dans l'histoire du Chili.

Mme Matthei, 60 ans, première femme investie par la droite chilienne pour une présidentielle après une cascade de retraits de leaders conservateurs, a créé la surprise. Avec 25%, elle a dépassé les scores de 14 à 21% pronostiqués par les instituts de sondage.

"Très près du but"

"Nous avons fait un grand effort et nous avons été très près du but", a commenté Michelle Bachelet. Cette socialiste de 62 ans, médecin de formation et première femme élue à la tête d'un pays sud-américain en 2006, était la grande favorite du scrutin.

Elle a présidé le Chili entre 2006 et 2010. A l'époque, la Constitution l'avait empêchée de postuler à un second mandat consécutif.

La participation des quelque 13,5 millions d'électeurs chiliens a été estimée à 56% par le président Sebastian Pinera, mais les chiffres officiels seront connus tard dans la journée. Aux municipales d'octobre 2012, l'abstention avait atteint 60%.

Diminuer les inégalités

Michelle Bachelet a promis de réduire les inégalités. Elle s'est notamment engagée à réformer le système éducatif en y instaurant davantage de gratuité financée par un relèvement de l'impôt sur les sociétés (qu'elle porterait de 20 à 25%) et la suppression de dispositifs d'optimisation fiscale.

Elle a également promis de réformer la Constitution héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990) et de dépénaliser l'avortement en cas de viol ou de danger pour la santé de la mère ou de l'enfant à naître.

Aucun résultat n'était disponible tôt lundi matin pour les élections législatives. Celles-ci étaient aussi organisées dimanche.

/ATS


Actualisé le