Bachar al-Assad démet le vice-Premier ministre Qadri Jamil

Le président syrien Bachar al-Assad a démis mardi de ses fonctions le vice-Premier ministre chargé des affaires économiques, Qadri Jamil, a indiqué l'agence officielle Sana. L'émissaire Lakhdar Brahimi a pour sa part affirmé à Damas que la conférence dite "Genève 2" doit être l'occasion pour les Syriens de décider de leur avenir.

La décision de M. al-Assad survient après des informations de sources syriennes faisant état d'une rencontre samedi à Genève entre Qadri Jamil et l'ambassadeur américain Robert Ford, chargé du dossier syrien. M. Jamil a demandé à faire partie de la délégation de l'opposition à Genève 2, ce que M. Ford a refusé, arguant qu'il ne pouvait être à la fois au gouvernement et dans l'opposition.

"Un décret présentiel a démis Qadri Jamil de ses fonctions", a rapporté Sana. Selon un porte-parole de la coalition de l'opposition, Louay Safi, "cela démontre que le régime est en train de se dégrader, politiquement il a de plus en plus de difficultés à garder ce type de personnalités avec lui".

"Mon différend avec le gouvernement syrien réside dans le fait que je consacre plus de temps à mon travail politique et à mon parti, car ce qui compte essentiellement aujourd'hui c'est l'arrêt de la violence", a déclaré le vice-Premier ministre à la chaîne de télévision panarabe basée au Liban "Mayadeen".

M. Jamil avait fondé en 2002 le parti de la Volonté du peuple, qui avait participé aux manifestations pacifiques contre le régime syrien en mars 2011. Il avait ensuite participé à la rédaction de la nouvelle Constitution, adoptée en 2012. Avec d'autres partis, il avait formé le "Front populaire pour le changement et la libération" pour les législatives en 2012, avant de rejoindre le gouvernement.

Le régime de Damas à Genève 2

A Damas, l'émissaire international pour la Syrie Lakhdar Brahimi a déclaré devant les médias que "la conférence de Genève est une rencontre entre les parties syriennes et ce sont elles, et pas moi, qui vont fixer la phase transitoire et la suite". Actuellement en tournée régionale, M. Brahimi est revenu dans la capitale après une absence de six mois à la suite d'un différend avec Bachar al-Assad.

L'émissaire a rencontré le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Moualem. Celui-ci a assuré que son gouvernement participerait à la conférence de paix de Genève 2.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes