Au moins un Français parmi les bourreaux de l'EI

Au moins un Français a participé aux décapitations par des jihadistes de l'Etat islamique (EI) de prisonniers syriens, a déclaré lundi le procureur de Paris, François Molins. La présence d'autres Occidentaux est évoquée.

Faisant état d'"indices circonstanciés", la France a été la première à identifier l'un des jeunes combattants de l'EI parmi les bourreaux qui apparaissent dans la vidéo des exécutions diffusée dimanche. Maxime Hauchard, 22 ans, est originaire de Normandie et avait rejoint la Syrie en août 2013, après deux séjours en Mauritanie.

Un second Français "pourrait" être impliqué, a ajouté François Molins, précisant qu'il était encore trop tôt pour l'affirmer. Il pourrait s'agir d'un jeune converti né en 1992 et parti rejoindre l'Etat islamique en août 2013.

La section antiterroriste du parquet de Paris a en conséquence ouvert une information judiciaire visant ces deux jeunes.

A visage découvert

Dans une vidéo diffusée dimanche, des jihadistes de l'EI égorgent une quinzaine de prisonniers syriens, présentés comme des soldats fidèles au président Bachar al Assad.

La vidéo est la première diffusée par l'EI à montrer le visage de bourreaux qui apparaissaient masqués dans les précédents enregistrements. On y voit des hommes jeunes et barbus dont certains ont un type asiatique ou occidental. La présence d'un Danois et d'un Australien est évoquée.

Le journal britannique Daily Mail a aussi affirmé qu'un Britannique de 20 ans figurait parmi eux. Mais le père de ce jeune homme a nié lundi sur la BBC qu'il puisse d'agir de son fils, Nasser Muthana, étudiant en médecine du Pays de Galles. Selon la BBC, Nasser Muthana serait bien apparu dans une vidéo de l'EI, mais il y a plusieurs mois.

"Jihadi John"

La vidéo semble montrer un autre Britannique, surnommé "Jihadi John" par les médias britanniques, qui apparaît masqué avec, à ses pieds, la tête décapitée de Peter Kassig.

Cet homme ayant un accent de la banlieue de Londres est considéré comme l'assassin présumé de James Foley et Steven Sotloff, les deux journalistes décapités depuis la mi-août avec les humanitaires britanniques Alan Henning et David Haines.

Appel de Cazeneuve

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a lancé lundi un appel aux jeunes Français qui ne cessent de grossir les rangs des jihadistes présents en Syrie et en Irak. Au total, 93 procédures judiciaires visent des Français jihadistes présumés, a indiqué le procureur de Paris.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus