Au moins sept morts dans l'incendie d'un atelier près de Florence

L'incendie qui s'est déclaré dimanche dans un atelier de confection des environs de Florence a fait au moins sept morts et trois blessés, selon les pompiers. La zone est réputée pour renfermer des entreprises de textiles aux mains de propriétaires chinois.

Le sinistre s'est produit dans une zone industrielle de la ville de Prato, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la capitale toscane.

Le feu a pris dimanche matin. Les corps calcinés ont été extraits par les secouristes de ce qu'ils pensent être une sorte de dortoir improvisé sur les lieux. D'après des médias italiens, une dizaine d'ouvriers vivaient sur place, dans des installations provisoires aux murs formés par des cloisons en carton.

La zone industrielle de Macrolotto, près de Prato, est connue pour ses centaines d'ateliers en gros tenus par des Chinois, fonctionnant à la limite de la légalité et dans des conditions de sécurité et d'hygiène laissant à désirer. Ces fabriques produisent des vêtements bas de gamme destinés en partie à l'exportation, mais aussi à des chaînes de distribution renommées.

"C'est une honte pour nous tous, car nous devons reconnaître la réalité pour ce qu'elle est: la plus importante concentration d'emplois clandestins d'Italie du nord et du centre", a déclaré le président de la région Toscane, Enrico Rossi.

Au moins 15'000 immigrés chinois sont officiellement enregistrés à Prato, un record en Italie pour une ville d'un peu moins de 200'000 habitants. On estime que des milliers d'autres personnes d'origine chinoise y vivent clandestinement.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus