Au moins trois morts dans le naufrage d'un ferry aux Philippines

Le naufrage d'un ferry a fait au moins trois morts et trois disparus dans le centre des Philippines. Plus de 110 personnes ont pu être secourues, a annoncé le gouvernement. On ignore le nombre de personnes qui étaient effectivement à bord.

Le nombre d'occupants réels du Maharlika II s'est en effet révélé supérieur à la liste officielle des passagers et membres d'équipage, contenant 84 noms. Le capitaine du ferry a expliqué aux garde-côtes que 116 personnes étaient à bord.

"Il y a un décalage énorme entre le manifeste du bateau et le nombre de personnes secourues", a souligné un responsable des garde-côtes sous couvert de l'anonymat. Il est courant aux Philippines que des passagers embarquent sans s'enregistrer.

Le drame est survenu à une dizaine de kilomètres au large de l'île de Panaon, dans le centre des Philippines, à 680 km au sud de Manille.

Le ferry, qui avait quitté le port de Liloan samedi à la mi-journée, a été frappé par des rafales et des vagues géantes quelques heures après avoir connu des problèmes de moteur et signalé des "problèmes de navigation". L'ordre d'abandonner le navire a été donné vers 21h00 locales (15h00 suisses).

Typhon en approche

Le Maharlika II avait dû affronter de fortes averses, des intempéries aggravées par l'approche du typhon Kalmaegi qui menace le nord des Philippines, a expliqué Mina Marasigan, porte-parole du NDRRMC (Conseil national de réduction des risques et de gestion des catastrophes).

Mal entretenus et peu contrôlés, les ferries sont la colonne vertébrale de la navigation maritime aux Philippines.

De nombreux naufrages ont fait plusieurs centaines de morts ces dernières années. Le plus meurtrier, la collision du "Dona Paz" avec un pétrolier en 1987, avait fait plus de 4300 morts, la pire catastrophe maritime de l'histoire en temps de paix.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes