Au moins 23 morts dans les attentats de Quetta

Au moins 23 personnes, dont 12 étudiantes, ont été tuées samedi dans deux attentats à la bombe perpétrés dans le sud-ouest du Pakistan, ont annoncés les autorités locales. Les taliban et autres insurgés islamistes opposés à l'éducation des femmes y sont très actifs.

Douze étudiantes ont été tuées et une vingtaine blessées dans un premier attentat contre leur autocar, puis onze personnes sont mortes dans un second perpétré peu après à l'hôpital qui accueillait les victimes, selon les mêmes sources.

"La bombe avait été dissimulée dans l'autobus" à Quetta, le chef-lieu de la province du Baloutchistan, a déclaré au sujet de la première explosion le chef de la police de la ville. L'engin a explosé alors que le bus quittait l'université, "les personnes tuées sont toutes des étudiantes", a précisé l'officier.

L'attaque n'a pas encore été revendiquée mais plus de 6000 personnes ont péri en six ans dans tout le Pakistan dans une vague d'attentats perpétrés par les taliban alliés à Al-Qaïda ou par des groupes liés à ces insurgés islamistes.

Ils reprochent à Islamabad son alliance avec les Etats-Unis dans leur "guerre contre le terrorisme" depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes