Attentats de Boston: les amis de Tsarnaev plaident non coupables

Deux étudiants originaires du Kazakhstan, accusés d'avoir fait obstruction à l'enquête sur le double attentat du marathon de Boston, aux Etats-Unis, ont plaidé non coupables mardi. Les explosions avaient fait trois morts et 264 blessés le 15 avril dernier.

Les deux jeunes hommes de 19 ans ont été inculpés jeudi par un grand jury fédéral américain de "complot visant à faire obstruction à la justice". Dans l'acte d'accusation initial, ils avaient été inculpés uniquement de "complot", avant de voir ce dernier chef aggravé.

Les deux jeunes hommes de 19 ans sont apparus à l'audience de lundi en tenue orange de prisonnier devant une juge fédérale du tribunal de Boston, dans le Massachusetts. Leurs parents étaient présents.

Ils ont ensuite été placés à l'isolement. Leur prochaine comparution est prévue pour le 26 septembre.

Vingt ans de prison

S'ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu'à 20 ans de prison pour "obstruction" et jusqu'à cinq ans pour "complot", en plus d'une amende de 250'000 dollars (plus de 230'000 francs), de trois ans de liberté conditionnelle et de la possibilité d'être expulsés des Etats-Unis, selon le procureur.

Les deux Kazakhs sont accusés d'avoir voulu détruire et cacher un sac à dos et un ordinateur appartenant à Djokhar Tsarnaev, l'un des deux auteurs du double attentat de Boston, un Américain d'origine tchétchène âgé de 19 ans aussi.

Trente chefs d'accusation ont été retenus contre Djokhar Tsarnaev, dont 17 sont passibles de la peine capitale.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes